01.09.18 Action Jazz

Philippe Desmond – La Gazette Bleue (Action Jazz).

Cecil L. Recchia est décidément une chanteuse de jazz peu ordinaire. Loin de pas mal de ses congénères qui se tournent souvent vers des choses plus convenues, elle part vers des directions originales. Dans son précédent album elle adaptait le répertoire d’Ahmad Jamal et maintenant la voilà partie à la Nouvelle Orléans et son jazz plus tradi. Point commun au delà du jazz lui-même, les batteurs d’Ahmad Jamal venaient tous de NO avec cette façon particulière de groover. Il est vrai qu’on n’attend pas trop une chanteuse dans cette musique presque de rue et pourtant ça fonctionne drôlement bien ! Entourée d’un quartet de choc, Pablo Campos (p), Raphaël Dever (cb), Malo Mazurié (tr), David Grebil (dr) elle nous propose un Gumbo, ce plat officiel de la Louisiane que chacun peut arranger à sa sauce en improvisant, mélangeant les saveurs, les nuances. Le parallèle avec la musique est donc évident, la cheffe cuisinière et ses quatre commis nous mettant en appétit musical.

Ca swingue vraiment autour de la table et la voix déjà lumineuse de Cecil se trouve bien mise en valeur par le quartet. Mais Cecil en plus de chanter écrit et elle assaisonne de ses mots « Egyptian Fantasy » de Sidney Bechet et « Jungle Blues » de Jelly Roll Morton. Des arrangements surprenants comme sur le « New Orleans Blues » plus proche du Brésil que du Bayou, une surprise avec un extrait de poème de Bukowski, hommage à NO, sur simple fond de percussions, du classique réinventé avec une « Saint James Infirmary » refaite à neuf, des intermèdes Mardi Gras, une douce ballade…  voilà nos papilles auditives toujours en éveil et une forte envie de s’attabler avec elle autour d’un gumbo à une terrasse de Bourbon Street !

Si vous en avez assez des susurreuses ou des copies de Billie et Dinah, découvrez donc Cecil L. Recchia, valeur sûre de la scène parisienne, vous serez séduits dès la première écoute.

Production Harpo 2018 ; Inouie Distribution