En quelques années, Cecil L. Recchia s’est taillée une place de choix sur la scène jazz parisienne.

Chanteuse française aux origines métissées (italo-espagnole et nord-africaine), Cecil L. Recchia étudie le piano classique dès l’age de 5 ans.
C’est après des études de langue anglaise et de littérature américaine à la Sorbonne dont elle est diplômée, qu’elle s’initie au jazz vocal avec Sonia Cat-Berro et suit une formation de 3 ans au CIM (Paris).

Finaliste des Trophées du Sunset/Sunside en 2008, elle se fait connaître du public au sein de son quartette et devient une habituée des lieux de la scène jazz parisienne. La même année, elle assure les concerts de « Jazz à la Récré » (EMI) pour la sortie du disque éponyme auquel participent Didier Lockwood et Hal Singer, projet qui remporte un vif succès, notamment lors de la première édition « Jazz for Kids » (Jazz à la Villette 2009). S’ensuivra un second opus, « Noël en Jazz », sur lequel elle est à la fois lead vocale et arrangeuse.Elle poursuit sa carrière de chanteuse dans diverses formations de jazz et de musique brésilienne, et se perfectionne aux côtés de Bob Stoloff, Barry Harris ou encore Norma Winstone lors de master classes.

En 2015, elle sort « Songs of the Tree : A Tribute to Ahmad Jamal » (Black and Blue) premier opus remarqué qui place Cecil L. Recchia parmi les valeurs sûres de la scène jazz actuelle.
Son second album enregistré en quintet, « The Gumbo » (Inouie Distribution – Sept.2018) célèbre la diversité des rythmes de la Nouvelle Orléans ainsi que son tricentenaire. Unanimement salué par la critique, ce disque confirme Cecil L. Recchia parmi les artistes vocales incontournables du jazz français.

Play Blue, son nouvel album (sortie 5 Novembre 2021, Inouïe Distribution), part sur les traces du label Blue Note. Cet opus propose une relecture d’une sélection de morceaux demeurés jusqu’à présent instrumentaux, qui ont fait les grandes années du label mythique. La chanteuse pose sa voix et ses propres textes sur des arrangements originaux, pensés par le batteur David Grebil, compagnon musical de longue date. Continuité des deux précédents albums réalisés et produits par les deux musiciens, Play Blue affirme l’identité musicale de la chanteuse, en poursuivant la recherche autour de la diversité rythmique et de la voix, sur des sentiers peu, voire non explorés vocalement.Projet inédit, profondément respectueux du « son Blue Note » – conçu par les fondateurs du label mythique (Alfred Lion et le photographe Francis Wolff auxquels la chanteuse consacre les paroles du titre The Sidewinder) – Play Blue puise dans les racines du blues et du groove, et s’inscrit dans une esthétique résolument Hard Bop.

« Une des plus belles voix du jazz » Raphaël Bourgois – France Culture

«Le jazz magnifiquement chanté par Cecil L. Recchia» – André Manoukian // Manouk’ & Co – France Inter
« Une chanteuse de jazz peu ordinaire » Philippe Desmond – La Gazette Bleue
« Grand coup de cœur pour une interprète aussi passionnante » Thierry Llene – Bayou Blue radio

Cecil L.Recchia par Charlotte Forsberg

Cecil L.Recchia par Carlotta Forsberg