Bayou Blue Radio

Thierry Llene – Bayou Blue Radio (Paris Move).

Le jazz vocal a ses propres règles et ses propres codes. Cecil L. Recchia en a assimilé les moindres traits. Après une formation en piano classique au Conservatoire et des études de langue anglaise à la Sorbonne, dont elle est diplômée, Cecil L. Recchia s’initie au jazz vocal avec Sonia Cat-Berro. Avec les forts encouragements de son mentor, Cecil renonce à préparer un Doctorat et suit une formation de trois ans au CIM (Paris). Le décor est planté, avec un premier CD, “Songs Of The Tree”, qui était un hommage au pianiste Ahmad Jamal. Son nouvel Opus, “The Gumbo”, paraîtra ce 7 septembre en digital chez Inouïe Distribution. Face à la production jazz actuelle, cet album sera jugé extrêmement classique, certes, mais au moins il n’y a pas, dans celui-ci, d’alliance contre nature, mais au contraire un souci de perfection… parfaitement abouti. C’est pourquoi, dès la première écoute, cet album pourra vous fasciner, rien que par le grain de voix de la belle Cecil, déjà, mais aussi et surtout par l’originalité de ses interprétations. En effet, Cecil L. Recchia ne cherche pas à imiter tel ou tel artiste américain, ce qui aurait été une erreur fatale, elle impose simplement avec grâce et délicatesse, voire même un certain humour, une succession de titres parfaitement choisis et merveilleusement interprétés, mon préféré étant certainement “Jambalaya On The Bayou”…

Reste que si vous ne connaissez pas encore Cecil L. Recchia, écouter ce superbe album est sans aucun doute le meilleur moyen de la découvrir… avant d’aller la voir en concert ce 9 octobre au Sunside à Paris. Une date à noter absolument dans votre agenda!

Petite précison complémentaire: “The Gumbo”, le nouvel album de Cecil L. Recchia, réalisé avec David Grebil – qui est aussi directeur artistique, comme pour le précédent album – est consacré à la Nouvelle-Orléans et à la diversité des rythmes qui y sont rencontrés. Cecil est également une des rares chanteuse à s’emparer de ce répertoire pour lequel elle signe certains textes sur des thèmes de Sidney Bechet et Jelly Roll Morton. Il y a ici du talent à revendre, et on ne peut donc qu’avoir un grand coup de cœur pour une interprète aussi passionnante.